Véritable accro des séries, Jessica ou Jess pour les intimes, est une championne nationale sur Friends. Son super pouvoir est d’enchaîner des épisodes sans voir le temps passer. Le spoil est son pire ennemi. Elle éprouve un amour profond pour le 7e art, et consacre une nuit par an à la cérémonie des Oscars qu’elle matte en direct-live depuis son canap‘. Cette « addict movie » est souvent sollicitée, c’est un peu l’Allociné de son entourage. Mais pas seulement ! Elle additionne les addictions : elle aime la bouffe, la musique, les voyages, le vernis, le shopping et même le foot ! Et les hommes à l’accent « british » sont sa plus grande faiblesse.
Retrouvez-la sur twitter.

On veut en savoir plus…

 

EXODUS : Gods and Kings de Ridley Scott, avec Christian Bale, Joel Edgerton,
Aaron Paul. (Sortie en salle le 24 décembre 2015)
Note : ★★★☆☆

 

Dernier film (et article) de l’année, je voulais parler de l’incroyable péplum biblique de Ridley Scott : Exodus. L’histoire d’un homme qui osa braver la puissance de tout un empire. Scott nous offre une nouvelle vision de l’histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 600 000 esclaves dans un périple grandiose pour fuir l’Egypte et rejoindre la Terre promise.

Oublie la comparaison avec les Dix Commandements de Cecil B. DeMille. Exodus n’est pas un remake, mais bien une nouvelle fresque biblique, à la sauce Ridley Scott. Et dès la sortie du trailer, il faut le dire, on en prenait plein la gueule !

Inutile de le rappeler, depuis son incroyable Gladiator, Ridley Scott est un chef en la matière. Et pour Exodus le réalisateur ne s’est pas facilitée la tâche : Dieu n’est pas le gentil et les Égyptiens ne sont pas les méchants. Il a fait le choix (risqué) de représenter Dieu à l’image des hommes : faible et capable du pire pour accomplir ses objectifs.

Dès sa sortie le film divise, sur les réseaux sociaux c’est une pluie de critiques que je vois s’abattre sur le film, beaucoup de spectateurs étaient déçus de ce nouveau péplum. Attention le film en lui-même n’est pas un échec (j’en ai vu des films ratés !), mais les faits sont là, ce n’est pas le retour du grand Ridley Scott que l’on attendait, sa version de l’Exode manque de souffle et d’émotion.

Malgré ses défauts, fidèle à lui-même, Scott a vu grand, aussi grand que pouvait le lui permettre son budget de 140 millions de dollars. Il nous offre des tableaux somptueux : de la bataille d’ouverture à celle de la Mer rouge en passant par les dix plaies d’Egypte, le réalisateur maîtrise son sujet.

Gros plus du film : Monsieur Christian Bale. On ne va pas se leurrer, quand on voit l’affiche c’est lui, ce beau barbu et tout chevelu qui, littéralement, nous prend la main pour aller acheter notre place de cinéma. Ce Moïse là nous donne envie de partir affronter les dangers à travers le désert de Sinaï. Pour lui on pourrait aller jusqu’au bout du monde.

Et rien que pour cette raison,
on va voir Exodus. Amen !

Jess.

Exodus : Gods and Kings
Bande annonce en V.O

Ils sont 2 commentaires

  1. Biancheri

    enfin je m’accorde avec toi !

    J’adore cette histoire de la bible, et les images ont retiré toute objectivité concernant mon avis sur le film.
    L’un de mes fils de l’année sans hésité …

    Biancheri

  2. Jess

    le film a beaucoup de défauts quand même mais on y pense pas trop quand on se laisse porter. il ne faut pas le regarder en pensant à l’exode de la Bible parce que Scott a pris pas mal de libertés sur l’histoire mais c’est bien pensé 😉


Publier un nouveau commentaire

*