Depuis 1980, je trace mon chemin. Semé d’embuches j’ai su les éviter ou m’en débarrasser ! Des études longues mais disparates m’ont emmené à travailler dans des secteurs complètement différents. Le BTP, la papeterie et maintenant Capitaine chez Elka & Cieva. Intéressé par beaucoup de choses, j’ai jeté mon dévolu sur la musique et la photographie. Mais plus par plaisir et par goût pour les objets. Un sampleur avec des boutons rétroéclairés, c’est beau !
Maintenant j’évolue dans le milieu de la mode, mais toujours avec mon regard décalé et désintéressé ! Elka & Cieva, c’est moi et ma copine, et c’est la meilleure aventure jusqu’ici que j’ai vécu !
E-shop / Tumblr / Instagram / Mixcloud

On veut en savoir plus…

La mode est partout. Même sur ce blog, vous en avez déjà vu. La mode est tellement  partout, qu’elle vient de partout. La mode représente chaque coin du monde, chaque style de vie, chaque humeur ou sexualité.

Mais j’ai l’impression que l’on trouve les mêmes choses partout. Chaque enseigne propose son incontournable de l’hiver qui ressemble à celui d’à côté.
 Alors que la quantité de stylistes et de styles de par le monde devrait multiplier les possibilités.
 Sûrement le revers de la médaille de la fast fashion qui crée de la mode rapide, très rapidement même, sans grande imagination et dans le seul but de faire de l’argent. 
L’argent est d’ailleurs souvent associé à la mode. Quand on s’habille, « Trop cher ! » revient souvent à la bouche, dès qu’on sort des enseignes poubelles dites de Fast Fashion (comme Hype & Moche ou Raza). Mais le prix c’est quoi ? Et bien c’est la quantification d’une valeur de travail et de qualité. Parfois c’est justifié, et parfois non. C’est assez dur d’établir un ordre de grandeur.
 Mais moi j’ai essayé d’établir une grille de lecture. 
Moi, c’est Sébastien, je suis gérant d’Elka & Cieva. Une boutique niçoise, dédiée à l’homme, et qui a pris le parti de distribuer de la mode exclusivement fabriquée en Europe ou aux USA. 
C’est clair, et ça éclaire sur la valeur de travail qu’il a fallu pour réaliser chaque pièce.

Les marques sélectionnées sont donc françaises, italiennes, américaines, lituaniennes, portugaises, espagnoles, anglaises, allemandes… Et fabriquent dans leur voisinage. On a donc des produits de qualité, fabriqués par nos voisins allemands, espagnols, italiens… dans des conditions raisonnables. Les Américains ne sont pas nos voisins mais leurs conditions de travail sont proches des nôtres . Surtout quand on choisit des petites marques de maroquineries comme Tanner Goods ou les lunettes Shwood !

Tanner_Goods_Laydown
En plus de ça, d’un point de vue écologique, le transport des produits est moins important s’il vient d’Italie que de Chine .
 Ce n’est pas négligeable à notre époque où l’importance des déplacements et la multiplication des transports influent sur notre santé et le climat.
 Choisir des marques européennes entraîne une hausse des prix forcément. Mais qui n’est pas injustifiée, et pas forcément exagérée.
 Vous vous dites « pour qui il se prend celui-là, il croit changer le monde avec ses chaussures faites au Portugal et ses sacs à dos italiens ? »
 Eh bien je vais vous répondre : « Moi je change un peu le monde, et vous, vous faites le reste ».

Ce n’est que de la mode, mais pour éviter une suprématie des grandes et grosses enseignes sans réelle innovation et âme, soutenir les marques qui décident de donner un sens à leur création, participe grandement à la révolution glamour de la mode.
 Des marques comme Victoria, Muro.exe, Brooks England, Bleu de Chauffe, April Look, Simon & Me, le slip Français, Archiduchesse, Maison Masséna, Gérald Hildebert Marceau, Cuisse de Grenouille, Études, Kenzo, Hentschman, Cala, Knowledge Cotton Apparel, Le Coq Sportif participent à la création de valeurs. Pas seulement de richesse mais de valeur qui enrichissent la marque et la création en général.
 Parce qu’une marque ce n’est pas qu’un logo mais aussi un état d’esprit, une recherche en qualité et en innovation et valorisation de forces créatrices et productives. Une marque peut très bien produire tout une gamme d’accessoires en très grande quantité dans des usines au Portugal tout en conservant une éthique et une image ou bien concevoir un seul produit et communiquer sur son image de DIY, de qualité et d’exclusivité.
 Le Made in Europe et le Made in USA permettent donc de comprendre les prix et aussi d’avoir une influence sur le cours des choses en imposant nos choix de consommation.

visite-datelier-bleu-chauffeatelier-bleudechauffe

Seb.

Il est 1 commentaire

  1. Cecile Na

    Hey ! C’est pour ça qu’on t’aime Seb !!! Et pour ça qu’elka cieva ne ressemble a aucun autre SHOP !! Longue vie à ma boutique préférée ^^ bravo pour ce super billet, je suis tellement d’accord… xx


Publier un nouveau commentaire

*