Le chardonneret de DONNA TARTT

 

Elodie, 28 ans, assistante sociale aime : lire, nager, faire de la plongée, les voyages et par dessus tout papoter avec ses proches !!!

On veut en savoir plus…

Le chardonneret de DONNA TARTT

 

• Le pitch
Theo, 13 ans vit seul avec sa mère depuis que son père est parti sans laisser d’adresse. Alors qu’ils visitent un musée une explosion tue celle-ci, Theo arrive à en sortir indemne et il apportera lors de son échappée un tableau, représentant un oiseau. S’ensuit une épopée dans laquelle Theo va devoir apprendre à survivre dans un monde qui, il l’apprendra vite n’est pas toujours le beau cocon dans lequel sa mère l’avait jusqu’alors protégé. On voyage de New York à Amsterdam en passant par Las Vegas. Theo fera des rencontres bouleversantes qui le suivront toute sa vie, des amitiés, des amours, des passions. Et toujours ce tableau qui le suit et le poursuit.

Extrait
« Sa mort est la ligne de démarcation entre avant et après. Et même si c’est triste à admettre après tant d’années, je n’ai jamais rencontré personne qui m’ait autant donné le sentiment d’être aimé. En sa présence, tout prenait vie ; elle projetait autour d’elle une lumière théâtrale enchantée, si bien qu’à travers ses yeux le monde se parait de couleurs éclatantes – je me souviens, quelques semaines avant sa mort, d’un dîner tardif avec elle dans un restaurant italien de Greenwich Village, et comment elle avait agrippé ma manche alors qu’elle contemplait le spectacle presque douloureusement beau d’un gâteau d’anniversaire hérissé de bougies » […]

Le chardonneret de DONNA TARTT

•••••••••••••••••••••••••••••••

Pour info il a reçu le prix Pulitzer en 2014 mais très honnêtement ce n’est pas ça qui m’a donné envie de le lire, c’est même plutôt le contraire. En principe je trouve les livres qui reçoivent des prix beaucoup trop pompeux et souvent imbuvables… Non c’est ma super libraire qui me l’a conseillé et je fais confiance aussi à ma grand-mère pour ses conseils : elle consomme quelque 3 ou 4 livres par semaine donc elle en voit passer !!! Ok c’est un bon gros pavé un peu plus de 1000 pages, mais on se laisse très vite emporter par la vie trépidante de Theo qui va connaître 1000 vies en une seule. Une belle histoire où se mêlent intrigues, histoires de vie et voyages. On traverse les paysages ms également les classes sociales américaines. On tombe dans les bas fonds de Las Vegas pour se retrouver dans un club huppé de New York. On s’attache à ce personnage qui va connaître pas mal de déboire mais qui on le sent immédiatement à un bon fond. Il connaîtra la douleur, l’alcool, la drogue, la solitude mais toujours au bout, des personnes qui sauront l’accompagner, le guider et l’accepter malgré ses travers. J’aime de base beaucoup les histoires de vie et celle-ci a tout ce qu’il faut pour accrocher le lecteur.

Afin de connaître un peu mes goûts littéraires je fais une liste des livres qui m’ont vraiment marqué. Voici une liste non exhaustive, il y en a que j’oublie mais je citerai en premier bien-sûr mon préféré, Les piliers de la terre de Ken Follet ensuite dans le désordre Si c’est un homme de Primo levi, Les cerf volants de Kaboul de Khaled Hosseini, Shantaram de Gregory David Robert, L’ombre du vent de Carlos Luiz Lafon mais aussi les Harry Potter, Le Petit Prince. J’adore Agatha Christie mais surtout ceux avec Hercule Poirot. En policier contemporain j’aime beaucoup Fred Vargas, j’ai aimé la trilogie 1Q84 de Haruki Murakami (même si j’ai TOUJOURS du mal avec les trilogies car le deuxième tome est pour moi souvent très médiocre et le troisième ne me satisfait jamais autant que le premier…).
Bref beaucoup de genres différents même si ma préférence reste les romans « histoire de vie ».

Elodie.

Il n'y a pas de commentaires

*