Véritable accro des séries, Jessica ou Jess pour les intimes, est une championne nationale sur Friends. Son super pouvoir est d’enchaîner des épisodes sans voir le temps passer. Le spoil est son pire ennemi. Elle éprouve un amour profond pour le 7e art, et consacre une nuit par an à la cérémonie des Oscars qu’elle matte en direct-live depuis son canap‘. Cette « addict movie » est souvent sollicitée, c’est un peu l’Allociné de son entourage. Mais pas seulement ! Elle additionne les addictions : elle aime la bouffe, la musique, les voyages, le vernis, le shopping et même le foot ! Et les hommes à l’accent « british » sont sa plus grande faiblesse. Retrouvez-la sur twitter.

On veut en savoir plus…

 

BIG EYES de Tim Burton avec Christoph Waltz et Amy Adams. (Sortie le 18 mars 2015).
Note : ★★★☆☆

 

La sortie de Big eyes est pour moi l’occasion parfaite pour te parler d’un de mes réalisateurs préférés : Tim Burton. Il fait partie des génies du 7eme art (et pour moi dans le top 3), je ne trouve aucune fausse note dans sa filmographie. A la fois adulé (Sleepy Hollow, Edward aux mains d’argent…), puis très critiqué (Alice au pays des merveilles, Dark Shadow…), Burton ne cesse de fasciner.

Big Eyes

Lui c’est le genre de cinéaste dont tout le monde a vu (au moins) un film, même toi au fond qui ne connais rien au cinéma ! Je parle du « papa » des deux premiers Batman, l’homme qui nous a fait pleurer avec Edward aux mains d’argent, rêver avec Big Fish, trembler avec Sleepy Hollow, saliver avec Charlie et la chocolaterie ou rire avec Mars Attack ! Grâce à ces personnages principaux excentriques et originaux, et son univers à la fois gothique et poétique, son style reste unique et reconnaissable de tous.

« Derrière chaque grand homme se cache une femme »

Le 18 mars est sorti son nouveau film, Big Eyes qui raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier.

Malgré quelques appréhensions je sors de la salle conquise. Même si il reste le film le plus modeste du réalisateur, on y retrouve sa touche personnelle. En commençant par ces tableaux d’enfants aux grands yeux, qui font beaucoup penser à certains personnages de Burton, comme Jack ou Victor des Noces Funèbres. Une scène m’a beaucoup marqué, celle où Margaret voit les passants avec les mêmes yeux que ses tableaux, scène très burtonienne et qui fait sourire quand on connait le style du réalisateur.

Pour les acteurs, cette fois le cinéaste n’a pas fait appel à son ami de toujours Johnny Depp, c’est Christoph Waltz qui interprète Walter Keane et qui, à mon gout, est un peu grotesque dans ce rôle, je n’ai vraiment pas été emballée par son interprétation un peu « too much » (la VF ne m’a beaucoup aidé à vrai dire). Quant à Amy Adams elle est parfaite : à la fois douce, naïve, touchante puis affirmée, elle remplit son contrat à merveille.

Comme on dit, on ne change pas une équipe qui gagne, la musique de Danny Elfman rappelle à l’évidence que Burton est aux commandes du long-métrage, et un gros coup de cœur pour la chanson « Big Eyes » de Lana Del Rey, très envoutante. Même si à première vue, le film semble très éloigné du style de Burton, beaucoup d’éléments nous rappellent qu’il est derrière la caméra. Personnellement j’ai aimé le voir dans un tel registre, au fond c’est l’histoire de ce couple qui captive et Burton arrive à imposer son style sans trop en faire.

Un pur plaisir.

Jess.

Il est 1 commentaire

  1. Hum d'Ombrage

    Etant une enoOOOoorme fan de Tim Burton je me suis ruée sur Big Eyes, que j’attendais avec impatience . Oui c’est un bon film, avec une belle photographie et de très bons acteurs !! MAIS ….(il y a un mais) …. je n’ai pas retrouvé la patte, l’univers de Tim Burton…. je pense que si tu sais pas que c’est de lui, tu peux te dire qu’il a été réalisé n’importe quel autre grand réalisateur connu. voila 🙂


Publier un nouveau commentaire

*